Icons/++

« Great Place to work » certifie la belle vie au travail !

le

Pour la deuxième année consécutive, le centre E. Leclerc d’Argences est certifié Great Place to work. Une certification, valable un an, qui repose sur la perception et l’appréciation des salariés de leur entreprise ainsi que sur les pratiques managériales.

 “La certification Great Place to work, nous la devons à nos fidèles salarié(e)s !”, s’enthousiasment Nathalie et Franck Pommier, adhérents du Centre E.Leclerc d’Argences, engagés de longue date dans un projet de transformation managériale qui trouve aujourd’hui sa récompense avec l’obtention de ce label.

“ Nous nous sommes portés volontaires pour nous lancer dans cette aventure parce qu’il est toujours gratifiant d’être certifié par ce label reconnu, qui salue les entreprises où il fait bon travailler”, surtout dans le contexte sanitaire inhabituel et perturbant dans lequel ses 147 équipiers travaillent depuis plus de deux ans. “On a vécu deux années d’enfer avec ce virus. Au début du Covid, on était des héros, des sauveurs. Aujourd’hui, le climat a changé. Il est anxiogène. Avec ce label et son système d’enquête interne sur le bien vivre au travail, on a eu comme une bouffée d’air : malgré la pression de ce virus, nos équipes sont heureuses de travailler avec nous et au-delà de cette certification, c’est une vraie récompense humaine.”

Une démarche impliquante

Reste que Nathalie n’imaginait pas l’investissement que nécessiterait l’implication dans la démarche Great Place to Work, ni qu’elle impliquerait 100 % des effectifs. C’est une mobilisation exceptionnelle pour les équipes RH du magasin : “s’engager dans cette démarche équivaut à préparer un mémoire avec une grille de notation qui recense toutes les bonnes pratiques, explique Nathalie. Il faut faire l’inventaire des actions réalisées pendant un an : mise en accessibilité, adaptation de postes de travail par exemple, mais aussi comptabiliser tout ce qui a été fait avec les salariés ou associations. C’est un travail de Titan !”.

Sentiment de fierté et d’appartenance

Pourtant même si la certification implique “des remises en question et peut parfois susciter des remises en cause déstabilisante, nous en retirons une expérience positive, au point qu’on a décidé de récidiver” confie Nathalie. Un pari risqué car rien n’oblige les salariés à répondre à l’enquête d’une année sur l’autre, alors même que le taux de participation conditionne en partie l’obtention du Sésame.

À Argences, “ils ont joué le jeu puisqu’on a eu 78% de participants !” Les réponses, anonymes, ont pu porter sur la couleur des polos, la conception des locaux, la qualité du dialogue social… Il résulte de ces échanges des évolutions ont été apportées aux conditions de travail : ainsi la salle de repos a ainsi été complètement refaite et prolongée par une grande terrasse. Un bar snack, le « Bistrô ma poule », a été aménagé pour pouvoir prendre un temps confortable et manger un plat frais à 4, 90€. Un parking avec accès direct au magasin a été réalisé pour les salariés…

“Ça peut sembler anodin mais cela contribue concrètement à l’amélioration continue de la qualité de vie au travail”, une véritable obsession pour Nathalie dont “la porte est toujours ouverte » et qui, comme ses équipiers, est très fière du trophée ramené à la maison le 18 février. Et de rappeler qu’en 2021, son magasin fut le premier à ravir ce titre, ce qui a fait des émules autour d’elle puisqu’en 2022, trois autres magasins obtenaient ce label.